Le QI GONG et Parkinson

D’après  l’ouvrage du Docteur Yves RÉQUÉNA,  « Le Qi Gong anti-âge », Guy Trédaniel, éditeur ©2016 + DVD

 

« Basé sur les principes de la médecine chinoise, le Qi Gong (ou “maîtrise de l’énergie”) préserve la santé en réunifiant le corps, le souffle et l’esprit. Pour se sentir mieux dans sa tête et dans son corps. »

La gymnastique chinoise, le Qi Gong consiste en une combinaison de mouvements gymniques lents, d’exercices respiratoires et de divers procédés mentaux (méditation, visualisation), destinés au maintien de la bonne santé ainsi qu’au traitement des maladies. Le mouvement est est sans effort musculaire, sans accélération du cœur et de la respiration ; au contraire, la respiration se ralentit. Cela l’oppose à la gymnastique occidentale qui avec le sport, est fondée sur l’effort musculaire, et la consommation d’oxygène.

Des découvertes archéologiques attestent que le Qi Gong occupait une place importante au sein de l’arsenal thérapeutique chinois depuis déjà plusieurs siècles avant notre ère. Mais si son utilisation thérapeutique remonte à l’Antiquité, il constitue désormais une catégorie générale et autonome, universellement utilisée dans le discours médical, scientifique et populaire.

C’est une gymnastique corps-esprit qui procure de nombreux bienfaits à ces pratiquants notamment aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson, en plus d’être accessible à tous.
Il a été constaté que la pratique régulière du Qi Qong permet de réduire certains symptômes très fréquemment rencontrés dans la maladie de Parkinson :

  • elle réduit la raideur musculaire et apporte plus de souplesse aux déplacements;
  • elle renforce l’attention, la présence au corps et aux mouvements, et active l’énergie Qi pour pouvoir bouger plus facilement.
  • elle réduit les tremblements ;
  • elle calme, apaise et traite l’angoisse, l’insomnie et la dépression ;
  • elle améliore de façon significative les symptômes moteurs, l’équilibre, l’ancrage dans le sol, et la posture antéfléchie ;

De plus, l’incidence de plusieurs symptômes non moteurs sont atténuées :

  • la digestion,
  • la constipation,
  • la douleur,
  • la perturbation du sommeil et la somnolence dans la journée.

Les mouvements sont adaptés pour répondre aux demandes des patients qui cherchent des solutions concrètes à leurs problèmes de postures, de dextérité, de précision de mouvement et de fatigue dans la marche.

Enseignés par un professeur au début, de préférence, les exercices peuvent ensuite être pratiqués seul, au quotidien, selon les techniques apprises pendant les cours. Nous vous en proposons quelques-uns.

La pratique de la position « Embrasser l’Arbre », enracinement debout de l’énergie, donne au QI QONG toute la dignité, la puissance, le spectaculaire de cet art… Sa puissance est telle que les différentes écoles de QI QONG (école médicale, martiale, spirituelle), l’ont adoptée. Publiée dans des revues chinoises à la suite d’expérimentations, la position « Embrasser l’Arbre » a les bénéfices suivants :
  • Améliore l’immunité : immunité humorale et cellulaire,
  • Réduit le risque d’accident vasculaire cérébral,
  • Soigne les insomnies et l’anxiété ainsi que les facteurs psychologiques du vieillissement,
  • Augmente l’intelligence, favorise l’accroissement de la mémoire, de la vivacité de l’esprit,
  • Améliore l’acuité visuelle et lutte contre la fatigue oculaire par amélioration de la circulation du sang au niveau des yeux, nutrition du nerf et détente du muscle ciliaire. Agit sur les myopies,
  • Réduit la fatigue générale,
  • Participe à l’amélioration de maladies chroniques :
    • gastrite, hépatite, cirrhose, cholécystite
    • hypertension, anémie, arthrose, bronchite, asthme…

L’exercice QI QONG – Embrasser l’arbre apporte des bénéfices au niveau général.

Le Qi Gong de la marche existe depuis 2000 ans. On l’appelle Xi Xi Hu. Xi c’est l’inspiration, Hu c’est l’expiration.

Ces marches se caractérisent par une attaque du sol par le talon et font appel à une respiration, un mouvement des bras et des mains spécifiques.

La marche du Rein stimule l’énergie vitale, et renforce l’immunité naturelle tout en rééduquant la coordination et l’équilibre.

Le mouvement est simple et naturel ; le rythme respiratoire Xi Xi Hu crée une hyperventilation. Il se pratique en se concentrant sur le Dan Tian.
Cette respiration particulière s’effectue ainsi des deux côtés selon qu’on commence avec le pied gauche ou avec le pied droit. Le schéma ci-dessous illustre le principe de cette marche en commençant avec le pied gauche :

Les effets de cette marche améliorent :

  • La circulation cérébrale par la marche et l’hyperventilation
  • La déficience rhumatologique : arthrose, polyarthrite rhumatoïde
  • Et plus spécifiquement pour Parkinson :
    • La déficience d’origine neurologique
    • Les troubles de l’équilibre, de la coordination et de la force à la marche

Video de la Marche du Rein

Symptômes pouvant être améliorés par « La marche du rein »

Douleurs musculo-squelettiques

Touchent les muscles, articulations, os, tendons (par exemple l’épaule – capsulite humérale) Que faire ? La prise de médicaments dopaminergiques ramène le plus souvent les structures dopaminergiques atteintes à un seuil de tolérance à la douleur normal. ACUPUNCTURE KINESITHERAPIE KINE LSVT BIG® QI QONG – Embrasser l’arbre QI QONG – La marche du rein SPORT

0 commentaire

Freezing – Blocage

Le « freezing » est un phénomène frustrant et mal compris : il s’agit de la difficulté à initier un mouvement ou, tout à coup et pour un court moment, d’être incapable de continuer à marcher : même si l’on veut avancer, on a l’impression d’être « figé » sur place pendant quelques secondes voire une ou deux minutes. […]

0 commentaire

Impatience physique – Akathisie

Symptôme classique de la maladie de Parkinson, le besoin de bouger sans cesse les jambes arrive de manière intermittente en début de maladie, et est plus récurrent et gênant avec le temps et les fluctuations des médicaments. Certains malades ne le ressentent que la nuit. Il s’agit de déséquilibres dopaminergiques : trop peu ou trop […]

0 commentaire

Lenteur des mouvements – Akinésie

L’akinésie, avec les tremblements et l’hypertonie musculaire (rigidité) fait partie des principaux symptômes de la maladie de Parkinson.L’akinésie est une lenteur d’initiation des mouvements et de la coordination des mouvements avec une tendance à l’immobilité. Elle interfère avec toutes les activités de la vie courante : la marche est ralentie, elle s’effectue à petits pas, […]

0 commentaire

Rigidité musculaire – Hypertonie & Dystonie

La rigidité des mouvements ou hypertonie Il s’agit d’une tension excessive des muscles. Elle provoque une sensation de raideur qui peut être douloureuse. Elle peut toucher tous les muscles du corps. Cependant, elle prédomine le long de la colonne vertébrale, ce qui génère une posture penchée vers l’avant. La dystonie dite des membres supérieurs C’est […]

0 commentaire

Troubles de l’équilibre

La maladie de Parkinson se caractérise par des troubles moteurs qui comportent, après plusieurs années et plus ou moins intensément selon les personnes, des troubles dits axiaux dont : des troubles de l’équilibre, des difficultés à marcher, à se tenir droit(e), parfois à se cogner aux meubles, voire des chutes Ils peuvent avoir un impact […]

0 commentaire

Troubles du tonus musculaire – Crispation – Dystonie

Trouble/torsion musculaire du cou, visage, main, pied, colonne Que faire ? La prise de médicaments dopaminergiques ramène le plus souvent les structures dopaminergiques atteintes à un seuil de tolérance à la douleur normal. KINESITHERAPIE KINE LSVT BIG® OSTEOPATHE QI QONG – Embrasser l’arbre QI QONG – La marche du rein SOPHROLOGIE SPORT

0 commentaire

Cet exercice de la Grue a pour objectif d’agir sur les poumons, d’ouvrir la cage thoracique, faire travailler de manière poussée la capacité respiratoire et le diaphragme, muscler les muscles intercostaux et au-delà tous les muscles secondaires de la respiration.

Le résultat est de favoriser la respiration et les échanges gazeux, de renforcer la capacité respiratoire et de renforcer l‘énergie ancestrale.
Cet exercice agit sur les extinctions de voix et les problèmes d’insuffisance respiratoire.

Symptômes pouvant être améliorés par l’exercice de « La grue »

 

Essoufflement

La maladie de Parkinson se caractérise par des troubles moteurs qui peuvent affecter vos capacités respiratoires. Les causes ? Contractions musculaires touchant aussi le système respiratoire, Repli sur soi, position épaules basses et repliées vers l’avant, Manque souvent d’activité sportive. Le comportement à adopter ? Quelques suggestions : Ouvrir les épaules et ramener les épaules […]

0 commentaire

Voix basse, sans intonation – hypophonie

Articulation et phonation Il est très fréquent que les malades de Parkinson rencontrent des difficultés d’articulation, parfois très précocement, parmi les tout premiers symptômes. Il s’agit d’un des trois troubles de l’élocution que nous pouvons différencier ainsi :La dyshartrie (difficulté à articuler)La dysphonie (difficulté de la phonation, c’est-à-dire à produire un son par les organes de […]

0 commentaire

Avant tout massage, commencer par vous frotter les mains l’une contre l’autre pour obtenir de la chaleur et l’énergie dans les paumes de vos mains et au bout de vos doigts.

A refaire avant chaque mouvement différent.
Ce massage se décompose en 8 mouvements que vous pourrez découvrir dans la video ci-dessous :

  • Massage du visage : poser les paumes des mains sur le front et effectuer des cercles en descendant sur les yeux, les joues, le menton, puis remonter sur les côtés des mâchoires, devant les oreilles jusqu’aux tempes et revenir au front ;
  • Massage du front : à l’horizontale du front, passer une main puis l’autre de gauche à droite puis de droite à gauche, d’une tempe à l’autre comme ???
  • Massage du cuir chevelu : écarter les doigts en peigne et appuyer sur le cuir chevelu d’avant en arrière ;
  • Massage des yeux : mettre les paumes des mains sur les yeux avec les mains à l’horizontale du front, et les étirer les mains vers les tempes en passant les doigts sur les yeux, les paupières et les sourcils, l’auriculaire passant sous l’œil ;
  • Massage du nez : poser le tranchant des mains côté index sur le bord du nez et effectuer des va et vient des ailes à la racine du nez de haut en bas ;
  • Masser les lèvres : poser les index sur leur longueur, l’un sur la lèvre supérieure et et l’autre sur la lèvre inférieure, et effectuer des va et vient ; ensuite changer les index et recommencer ;
  • Masser les oreilles : prendre chaque oreille : placer l’annulaire et l’auriculaire devant les oreilles et es autres doigts derrière les oreilles ; masser vigoureusement de bas en haut et haut en bas ;
  • Masser l’occiput : masser le creux sous l’occiput à gauche et à droite du cou ;
  • Masser la nuque : poser les mains à plat sous l’occiput et effectuer le massage en descendant de part et d’autre des vertèbres du cou jusqu’aux trapèzes.

Cet ensemble de mouvements :

  • Tonifie et améliore la rigidité du visage
  • Favorise la circulation du sang dans le cerveau,
  • Fortife l’énergie des poumons, stimule l’odorat et les sinus,
  • Fortifie l’énergie des yeux et de l’organe foie, améliore la vision,
  • Stimule l’énergie du organes rate-pancréas et estomac,
  • Favorise l’audition,
  • Améliore et régularise le sommeil,
  • Calme l’esprit et le stress,
  • Favorise la circulation de l’énergie dans le bulbe rachidien.

Symptômes pouvant être améliorés par le massage du visage

 

Hypersalivation

Il est très fréquent que les malades de Parkinson aient des écoulements de salive – aussi appelés sialorrhée – difficilement contrôlables. Environ 8 Parkinsoniens sur 10 rencontrent cette difficulté à un moment ou un autre. Quelle est l’explication de cette gêne très inconfortable ? La salive – entre 1 et 1,5 litre par jour, parfois augmentée […]

0 commentaire

Odorat : altération ou perte de la sensation

Un Français sur 5 de plus de 65 ans a des troubles de l’odorat (hyposmie) ou une perte de l’odorat (anosmie). Mais heureusement seulement 1/100 d’entre eux aura Parkinson. Il est très fréquent que les malades de Parkinson perdent l’odorat : Parfois plusieurs années avant les autres symptômes Souvent même avant que la maladie soit […]

0 commentaire

Problèmes de sommeil

Un sommeil régulièrement perturbé est un vrai sujet. Il peut avoir plusieurs conséquences : La nuit : Insomnie Rêves anormaux Sommeil agité Dans la journée : Somnolence progressive Endormissements profonds / immédiats et incontrôlables Il peut être utile de consulter et de pratiquer un examen de votre sommeil pour essayer de réduire la fatigue. Cet examen […]

0 commentaire

Visage figé

Il est très fréquent que les malades de Parkinson aient des troubles de l’expression du visage. Cela peut s’appeler hypomimie ou amimie.Hypomimie : absence de mimique caractéristique de la mélancolie, voire de la dépression.Amimie : réduction de la mobilité du visage alors qu’il n’y a pas de paralysie.L’hypomimie et l’amimie sont à mettre en lien avec la diminution […]

0 commentaire

Cet exercice d’étirement dynamise les yeux et relâche et tonifie les muscles du cou et des épaules.
Il complète l’automassage du visage et des yeux pour la presbytie et la myopie, contribue à défatiguer les yeux en cas de pratique régulière de l’ordinateur.

Symptômes pouvant être améliorés par l’exercice « L’aigle s’étire » :

 

Vision altérée

Les problèmes Dopaminergiques déforment l’œil et la vision, même si nous n’en sommes pas toujours conscients : Hypersensibilité des pupilles (qui se désépaississent, signe avant-courreur de la maladie), Vision difficile par faible éclairage, Mouvements mal perçus, Cela peut être plus apparent lorsque vous essayez de regarder des objets se déplaçant rapidement, tels que des voitures. […]

0 commentaire

La Tête de Tortue est un exercice de Qi QONG spécifique du taoïsme, qui jouit d’une réputation légendaire voire mythique sur la longévité.

La Tête de Tortue est un mouvement en demi-cercle de la tête d’avant en arrière à réaliser en exerçant la conscience successivement au niveau des vertèbres cervicales puis dans la tête au centre du cerveau.

Il s’agit d’une véritable gymnastique du cerveau par ce mouvement de pompe cranio-sacrée qui fortifie la production et la circulation du liquide céphalo-rachidien ainsi que la circulation sanguine dans le cerveau.

Les effets de cet exercice sont multiples notamment pour Parkinson :

  • Prévention de l’arthrose cervicale : diminution de la fatigue, des tensions cervicales et des trapèzes ;
  • Mauvaise circulation cérébrale : amélioration de la vascularisation du cerveau ;
  • Perte de mémoire : associé à la concentration dans le centre de la tête, sensation de rafraichissement ;
  • Trouble du sommeil ;
  • Mauvaise concentration ;
  • Troubles cognitifs ;
  • Rigidité de la face, déglutition, visage figé.

La Tête de Tortue est une bonne préparation à la méditation.

Symptômes pouvant être améliorés par « la tête de tortue »

 

Confusion

Des troubles mentaux peuvent apparaître chez des patients âgés avec la maladie de Parkinson depuis plusieurs années, induits par les médicaments dopaminergiques. Ils se présentent sous forme de confusions et d’hallucinations d’abord dans les rêves que le patient vit avec agitation. La confusion dans le temps et dans l’espace demande une attention particulière de la […]

0 commentaire

Douleurs neuropathiques

Elles sont de Deux types : dues au système nerveux central elles peuvent être caractérisées par des « coups de couteau », des démangeaisons, brûlures ou serrement. douleurs lombaires : le cou peut être raide (névralgies) et la colonne vertébrale perd de sa souplesse et provoque des douleurs aux pieds / jambes, des engourdissements et […]

0 commentaire

Fatigue excessive

Des symptômes non moteurs sont parfois présents avant les symptômes moteurs et le diagnostic de la maladie de Parkinson. La fatigue en fait partie et peut avoir plusieurs causes : Souvent un état dépressif, triste, pessimiste, nerveux, anormalement préoccupé, se disant «  incompris », «  non soutenu »… La lassitude devant la maladie, L’anxiété, De fréquents troubles du […]

0 commentaire

Fausse route

Il est très fréquent que les malades de Parkinson aient des troubles de la déglutition notamment dus aux écoulements de salive – aussi appelés sialorrhée – difficilement contrôlables. Il s’agit d’un problème grave et à risque auquel il faut faire face. Commençons par expliquer ce qui se passe lorsque s’installe un défaut de coordination du […]

0 commentaire

Gérer la complexité

Le ressenti populaire de la maladie de Parkinson et la peur du regard des autres impactent la vie psychique du malade et des accompagnants, et la vie professionnelle du malade, débouchant souvent sur l’isolement social. Le malade parkinsonien souffre de 21 symptômes en moyenne sur les 40 que nous avons recensés. Les symptômes caractéristiques sont […]

0 commentaire

Hypersalivation

Il est très fréquent que les malades de Parkinson aient des écoulements de salive – aussi appelés sialorrhée – difficilement contrôlables. Environ 8 Parkinsoniens sur 10 rencontrent cette difficulté à un moment ou un autre. Quelle est l’explication de cette gêne très inconfortable ? La salive – entre 1 et 1,5 litre par jour, parfois augmentée […]

0 commentaire

Odorat : altération ou perte de la sensation

Un Français sur 5 de plus de 65 ans a des troubles de l’odorat (hyposmie) ou une perte de l’odorat (anosmie). Mais heureusement seulement 1/100 d’entre eux aura Parkinson. Il est très fréquent que les malades de Parkinson perdent l’odorat : Parfois plusieurs années avant les autres symptômes Souvent même avant que la maladie soit […]

0 commentaire

Problèmes de sommeil

Un sommeil régulièrement perturbé est un vrai sujet. Il peut avoir plusieurs conséquences : La nuit : Insomnie Rêves anormaux Sommeil agité Dans la journée : Somnolence progressive Endormissements profonds / immédiats et incontrôlables Il peut être utile de consulter et de pratiquer un examen de votre sommeil pour essayer de réduire la fatigue. Cet examen […]

0 commentaire

Troubles de l’attention et de la mémoire – Cognitif

Les troubles cognitifs dus à la Maladie de Parkinson apparaissent assez rapidement et touchent une majorité de malades, mais ne sont pas très pénalisants. Ils ne doivent pas être confondus avec d’autres difficultés – psychologiques (apathie & tendance dépressive) ou sociales, ou simplement la fatigue). Il s’agit plutôt de troubles de : l’attention la capacité […]

0 commentaire

Visage figé

Il est très fréquent que les malades de Parkinson aient des troubles de l’expression du visage. Cela peut s’appeler hypomimie ou amimie.Hypomimie : absence de mimique caractéristique de la mélancolie, voire de la dépression.Amimie : réduction de la mobilité du visage alors qu’il n’y a pas de paralysie.L’hypomimie et l’amimie sont à mettre en lien avec la diminution […]

0 commentaire

Le centre de l’abdomen, le plexus solaire est le lieu d’assimilation de l’énergie de la nourriture par la rate pancréas et l’estomac.

Ce mouvement va favoriser la digestion, l’assimilation et le transit ainsi que la circulation artérielle dans les jambes.

Cet exercice se décompose ainsi :

  1. A partir de la position de repos, écarter le pied gauche de la largeur des épaules ;
  2. En inspirant amener les paumes de mains face à face au niveau du plexus solaire ;
  3. En expirant, l’éloigner les mains l’une de l’autres : la main du dessus monte au-dessus de la tête, la paume de main vers le ciel ; l’autre descend le long du bras la paume de main tournée vers la terre ;
  4. En inspirant, ramener les mains au niveau de l’estomac paumes toujours parallèle mais en mettant celle venant de la terre au-dessus de celle descendant du ciel. Vous devez ressentir entre vos mains comme un ballon, une boule d’énergie ;
    Recommencer 10 à 15 fois à partir du point 3 en l’expirant, et à chaque fois en poussant les mains comme pour résister à une pression. Vous devez ressentir la boule d’énergie qui se fortifie.
  5. Après la dernière inspiration, en expirant ramener la boule d’énergie dans votre plexus solaire en posant main droite et main gauche.
  6. Revenir dans la position initiale les deux pieds parallèles

Symptômes pouvant être améliorés par le travail sur le centre :

 

Troubles digestifs – Constipation

Le système digestif est NOTRE PREMIER CERVEAU. Un dysfonctionnement des milliards de neurones qui le tapissent aura une répercussion sur tout l’organisme. Il faut donc : ETRE à l’ECOUTE de notre corps, BIEN LE TRAITER avec une nourriture saine BIEN LE SOIGNER si le mal se déclare, y compris dans notre cerveau central par Parkinson […]

0 commentaire

Variation de poids, perte musculaire et rétention d’eau

Perte de poids : Les parkinsoniens maigrissent sans le vouloir. Contrairement aux « jeunes » seniors qui prennent trop de poids, les parkinsoniens risquent de maigrir involontairement. L’alimentation n’est pas toujours responsable, la perte de poids peut être provoquée par : La capacité gastrique qui peut être réduite avec l’âge ou les médicaments, Les symptômes […]

0 commentaire

Il consiste à fortifier le muscle du périnée en exerçant des contractions volontaires.

Les bénéfices sont multiples :

  • Garder la forme et le tonus musculaire
  • S’opposer à l’impuissance
  • Prévenir les troubles du sphincter et l’incontinence
  • Pour les femmes, fortifier l’utérus, la sexualité féminine et la tonicité vaginale, faciliter la maitrise de l’orgasme
  • Pour les hommes, faciliter la maitrise de l’éjaculation et de l’orgasme

Cet exercice se déroule ainsi :

  • Position : assis sur une chaise
  • Contracter le sphincter de l’anus au maximum, comme si l’on voulait se retenir d’uriner
  • Garder cette contraction quelques secondes, relâcher, respirer
  • Ne pas exercer ces contractions uniquement à l’inspiration, mais plutôt commencer au cours de l’expiration et si la durée se prolonge, respirer normalement
  • Après entrainement, s’habituer à garder cette contraction aussi forte et serrée que possible pendant une minute
  • Répéter au minimum 10 fois

Après entrainement, vous pourrez pratiquer cet exercice dans toute situation assise comme au volant de votre voiture, dans les transports en commun.

Symptômes pouvant être améliorés par la gymnastique du périnée :

 

Troubles sexuels

La sexualité est partie intime de chacun d’entre nous. Elle se compose de sentiments / émotions … des facteurs non-moteurs, et d’actes exprimés en fonction de chacun … des facteurs moteurs. Les symptômes non-moteurs et les symptômes moteurs de la maladie de Parkinson perturbent cette expression affective et physique.Ils touchent l’homme comme la femme dans […]

0 commentaire

Troubles urinaires

Les troubles urinaires sont dus à la réduction de dopamine. Ils se caractérisent par des besoins « fréquents et urgents » et perturbent la vie de plus d’un tiers des malades au début et deux tiers après 5 ans de maladie de Parkinson, dont 2/3 la nuit (nycturie). Heureusement, l’incontinence ne touche les malades que très tard […]

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
En insérant un commentaire, vous acceptez la possibilité qu'il soit publié et visible par les autres utilisateurs.
Pour un message confidentiel, cliquez sur le lien Nous contacter.