L’acupuncture est une des approches de la Médecine Traditionnelle Chinoise qui existe depuis des milliers d’années. Selon la Médecine Traditionnelle Chinoise, la vie existe en raison d’un mouvement permanent des énergies Yin et Yang, chacune de ces polarités évoluant sans cesse d’un état de faiblesse à un état de puissance extrême pour muter dans la polarité contraire : le Yin devient le Yang et le Yang devient le Yin : c’est le TAO. La maladie est causée par la perturbation de l’énergie vitale du corps, Qi (prononcé « Chi »). L’acupuncteur recevant un patient, va prendre connaissance des symptômes qui le conduisent à consulter pour comprendre quelle est l’origine énergétique de ces perturbations. Il établit un bilan énergétique : toute pathologie est décrite selon 8 règles thérapeutiques :
  • YIN/YANG
  • Froid/chaleur
  • Vide/plénitude
  • Interne-profondeur/externe-surface
Ensuite, il définit le traitement et le réalise en posant des aiguilles minces pour stimuler des points spécifiques du corps pensés pour libérer le Qi et ainsi rééquilibrer le flux de Qi le long des méridiens concernés. L’acupuncture a un champ d’action très vaste. Elle peut être utilisée pour des traitements préventifs, thérapeutiques ou complémentaires selon le cas. La maladie de Parkinson est traitée depuis longtemps en Chine par le biais de l’acupuncture. M. Soulié de Morant évoque cette maladie en 1934 dans son Précis de la vraie acupuncture. « Les maladies Yin et les maladies du Yin sont surtout continues, fixes, avec aggravation de nuit. Il y a des parkinsoniens qui tremblent surtout la nuit ; d’autres, calmes la nuit, sont aggravés le jour. ». Cela vient déjà nous signifier qu’il y a, en quelques sortes, plusieurs maladies de Parkinson tant dans notre lecture de cette dernière que dans son approche thérapeutique. L’acupuncture est une thérapie complémentaire qui peut améliorer certains symptômes de Parkinson:
  • les symptômes moteurs : les tremblements, les difficultés de marche et la rigidité
  • les symptômes non moteurs :  la douleur, la constipation, la fatigue, l’anxiété et la dépression. Il peut également aider les problèmes de sommeil.
Grâce à un suivi régulier, l’acupuncture peut freiner le développement des symptômes et l’inconfort qu’ils génèrent. Nous recommandons de voir un thérapeute qui a l’expérience de la maladie de Parkinson.

L'acupuncture et la médecine traditionnelle chinoise peut vous aider
dans les cas suivants :

Capsulite de l’épaule

La capsulite de l’épaule est un blocage de l’épaule qui peut avoir plusieurs origines telles que la thyroïde, le diabète ou un traumatisme. Elle a néanmoins été la première alerte de 8% des Parkinsoniens, précédant parfois de 2 ans l’akinésie (mobilité réduite) qui se déclare en général du même côté. Il est très fréquent que […]

0 commentaire

Crampes

IC nocturne Que faire ? La prise de médicaments dopaminergiques ramène le plus souvent les structures dopaminergiques atteintes à un seuil de tolérance à la douleur normal. ACUPUNCTURE MEDITATION QI QONG – Embrasser l’arbre QI QONG – Marche du rein TAI CHI SOPHROLOGIE YOGA YOGA DU RIRE

0 commentaire

Dépression et maladie de Parkinson

DE QUOI S’AGIT-IL ?

La dépression est une maladie reconnue qui peut toucher tout un chacun. On parle de dépression lorsque plusieurs symptômes s’installent sur une longue période et de façon pratiquement permanente entrainant ainsi une grande souffrance et des répercussions notables sur le quotidien. Mais il est possible de se sentir triste, « déprimé » face aux différents événements de la vie sans que cela soit une dépression.

0 commentaire

Difficulté à articuler

Articulation et phonation Il est très fréquent que les malades de Parkinson rencontrent des difficultés d’articulation, parfois très précocement, parmi les tout premiers symptômes. Il s’agit d’un des trois troubles de l’élocution que nous pouvons différencier ainsi :La dyshartrie (difficulté à articuler)La dysphonie (difficulté de la phonation, c’est-à-dire à produire un son par les organes de […]

0 commentaire

Douleurs du système digestif

Restez actifs et profitez des bienfaits de ces pratiques parfois ancestrales. Que faire ? La prise de médicaments dopaminergiques ramène le plus souvent les structures dopaminergiques atteintes à un seuil de tolérance à la douleur normal. ACUPUNCTURE QI QONG – Embrasser l’arbre QI QONG – Nourrir le centre SOPHROLOGIE YOGA YOGA DU RIRE

0 commentaire

Douleurs musculo-squelettiques

Touchent les muscles, articulations, os, tendons (par exemple l’épaule – capsulite humérale) Que faire ? La prise de médicaments dopaminergiques ramène le plus souvent les structures dopaminergiques atteintes à un seuil de tolérance à la douleur normal. ACUPUNCTURE KINESITHERAPIE KINE LSVT BIG® QI QONG – Embrasser l’arbre QI QONG – La marche du rein SPORT

0 commentaire

Emotivité excessive

Techniquement, la réduction de Dopamine et de Noradrénaline provoque la défaillance des neurotransmetteurs qui perturbent les circuits limbiques, sources de l’émotivité et du plaisir. Cette défaillance provoque chez une majorité de malades deux sensiblités assez pénalisantes : Une émotivité déréglée / super-émotivité : le plus souvent excessive (attention aux films émouvants), parfois un endurcissement apparent […]

0 commentaire

Engourdissement des doigts

Crispation du poignet et du coude dus à un nerf comprimé Que faire ? La prise de médicaments dopaminergiques ramène le plus souvent les structures dopaminergiques atteintes à un seuil de tolérance à la douleur normal. ACUPUNCTURE OSTEOPATHE QI QONG – Embrasser l’arbre SOPHROLOGIE YOGA

0 commentaire

Essoufflement

La maladie de Parkinson se caractérise par des troubles moteurs qui peuvent affecter vos capacités respiratoires. Les causes ? Contractions musculaires touchant aussi le système respiratoire, Repli sur soi, position épaules basses et repliées vers l’avant, Manque souvent d’activité sportive. Le comportement à adopter ? Quelques suggestions : Ouvrir les épaules et ramener les épaules […]

0 commentaire

Fatigue excessive

Des symptômes non moteurs sont parfois présents avant les symptômes moteurs et le diagnostic de la maladie de Parkinson. La fatigue en fait partie et peut avoir plusieurs causes : Souvent un état dépressif, triste, pessimiste, nerveux, anormalement préoccupé, se disant «  incompris », «  non soutenu »… La lassitude devant la maladie, L’anxiété, De fréquents troubles du […]

0 commentaire

Freezing – Blocage

Le « freezing » est un phénomène frustrant et mal compris : il s’agit de la difficulté à initier un mouvement ou, tout à coup et pour un court moment, d’être incapable de continuer à marcher : même si l’on veut avancer, on a l’impression d’être « figé » sur place pendant quelques secondes voire une ou deux minutes. […]

0 commentaire

Hypotension orthostatique (baisse tension assis debout)

Il s’agit là d’un trouble de la fonction cardiovasculaire qui touche 1 patient sur 2. Il peut être dû à la prise de médicaments dopaminergiques, à un excès de chaleur, à un exercice physique, à la prise d’alcool.Les symptômes, hératiques, sont la sensation de faiblesse, la baisse de la vue, la perte de l’équilibre, les […]

0 commentaire

Mouvements involontaires – Dyskinésie

La Dyskinésie, ce sont des mouvements anormaux et involontaires dus à l’utilisation de la DOPA qui est distribuée anarchiquement par des neurones Dopaminergiques malades. Il ne s’agit donc pas de symptômes de la maladie de Parkinson à proprement parler. La plupart des parkinsoniens développent ce type de réactions après plusieurs années de traitement. Les dyskinésies […]

0 commentaire

Odorat : altération ou perte de la sensation

Un Français sur 5 de plus de 65 ans a des troubles de l’odorat (hyposmie) ou une perte de l’odorat (anosmie). Mais heureusement seulement 1/100 d’entre eux aura Parkinson. Il est très fréquent que les malades de Parkinson perdent l’odorat : Parfois plusieurs années avant les autres symptômes Souvent même avant que la maladie soit […]

0 commentaire

Problèmes de sommeil

Un sommeil régulièrement perturbé est un vrai sujet. Il peut avoir plusieurs conséquences : La nuit : Insomnie Rêves anormaux Sommeil agité Dans la journée : Somnolence progressive Endormissements profonds / immédiats et incontrôlables Il peut être utile de consulter et de pratiquer un examen de votre sommeil pour essayer de réduire la fatigue. Cet examen […]

0 commentaire

Rigidité musculaire – Hypertonie & Dystonie

La rigidité des mouvements ou hypertonie Il s’agit d’une tension excessive des muscles. Elle provoque une sensation de raideur qui peut être douloureuse. Elle peut toucher tous les muscles du corps. Cependant, elle prédomine le long de la colonne vertébrale, ce qui génère une posture penchée vers l’avant. La dystonie dite des membres supérieurs C’est […]

0 commentaire

Thermorégulation

Les troubles de la thermorégulation touchent les personnes âgées et certains malades de Parkinson, jeunes et moins jeunes. Il s’agit plus d’une sensation qu’un véritable changement de température du corps ; l’impression pouvant être de passer du chaud au froid alors que la température du corps ne bouge pas. La maladie de Parkinson perturbe le fonctionnement […]

0 commentaire

Tremblements

Le tremblement de repos Très souvent asymétrique, il apparaît lorsque la personne a les muscles complètement relâchés, et il disparaît lors du mouvement. De fréquence 4 à 6 par seconde, il affecte surtout les bras ou les mains plutôt que les jambes. Il provoque des mouvements de la main comparables à l’émiettement du pain ou […]

0 commentaire

Troubles de l’attention et de la mémoire – Cognitif

Les troubles cognitifs dus à la Maladie de Parkinson apparaissent assez rapidement et touchent une majorité de malades, mais ne sont pas très pénalisants. Ils ne doivent pas être confondus avec d’autres difficultés – psychologiques (apathie & tendance dépressive) ou sociales, ou simplement la fatigue). Il s’agit plutôt de troubles de : l’attention la capacité […]

0 commentaire

Troubles de l’équilibre

La maladie de Parkinson se caractérise par des troubles moteurs qui comportent, après plusieurs années et plus ou moins intensément selon les personnes, des troubles dits axiaux dont : des troubles de l’équilibre, des difficultés à marcher, à se tenir droit(e), parfois à se cogner aux meubles, voire des chutes Ils peuvent avoir un impact […]

0 commentaire

Troubles digestifs – Constipation

Le système digestif est NOTRE PREMIER CERVEAU. Un dysfonctionnement des milliards de neurones qui le tapissent aura une répercussion sur tout l’organisme. Il faut donc : ETRE à l’ECOUTE de notre corps, BIEN LE TRAITER avec une nourriture saine BIEN LE SOIGNER si le mal se déclare, y compris dans notre cerveau central par Parkinson […]

0 commentaire

Troubles sexuels

La sexualité est partie intime de chacun d’entre nous. Elle se compose de sentiments / émotions … des facteurs non-moteurs, et d’actes exprimés en fonction de chacun … des facteurs moteurs. Les symptômes non-moteurs et les symptômes moteurs de la maladie de Parkinson perturbent cette expression affective et physique.Ils touchent l’homme comme la femme dans […]

0 commentaire

Troubles urinaires

Les troubles urinaires sont dus à la réduction de dopamine. Ils se caractérisent par des besoins « fréquents et urgents » et perturbent la vie de plus d’un tiers des malades au début et deux tiers après 5 ans de maladie de Parkinson, dont 2/3 la nuit (nycturie). Heureusement, l’incontinence ne touche les malades que très tard […]

0 commentaire

Variation de poids, perte musculaire et rétention d’eau

Perte de poids : Les parkinsoniens maigrissent sans le vouloir. Contrairement aux « jeunes » seniors qui prennent trop de poids, les parkinsoniens risquent de maigrir involontairement. L’alimentation n’est pas toujours responsable, la perte de poids peut être provoquée par : La capacité gastrique qui peut être réduite avec l’âge ou les médicaments, Les symptômes […]

0 commentaire

Visage figé

Il est très fréquent que les malades de Parkinson aient des troubles de l’expression du visage. Cela peut s’appeler hypomimie ou amimie.Hypomimie : absence de mimique caractéristique de la mélancolie, voire de la dépression.Amimie : réduction de la mobilité du visage alors qu’il n’y a pas de paralysie.L’hypomimie et l’amimie sont à mettre en lien avec la diminution […]

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
En insérant un commentaire, vous acceptez la possibilité qu'il soit publié et visible par les autres utilisateurs.
Pour un message confidentiel, cliquez sur le lien Nous contacter.