Les Hallucinations visuelles sont des images qui s’imposent à l’esprit sans aucun rapport apparent avec le contexte.

Les illusions d’optique sont des manifestations visuelles éphémères.

La moitié d’entre nous, malades de Parkinson, sommes familiers de l’une et/ou de l’autre pour l’avoir vécu au cours de la maladie.
Sans doute dues à la maladie et incontestablement aux médicaments, rassurons-nous, elles ne prédisposent pas à une aggravation de la maladie, de psychose ou de démence.
Il faut impérativement en parler au médecin pour adapter le dosage du médicament ?

Un peu plus d’explications …

Les Hallucinations visuelles sont le plus souvent provoquées par un dosage médicamenteux inadapté. Il peut alors s’agir de personnes (vivantes ou décédées dessiner un emoji apeuré) / animaux / objets / graphismes, qui investissent votre univers visuel et « vivent leur vie ». Il ne faut pas être effrayé.
Parfois dues au manque de sommeil (des « morceaux de rêves apparaissent), ou … à la déshydratation … elles peuvent être provoquées par un excès d’émotion/délire (dues à une humeur agressive, jalousie, frustrations diverses provoquant des apparitions d’abord sympathiques puis agressives). Il faut alors consulter.

Les illusions d’optique, elles, s’imposent surtout dans la pénombre ou le soir. Par exemple des images ou des personnes et des objets que vous observez se transforment et/ou se déplacent ; votre environnement se met en mouvement
(par exemple la rue se déploie et se déroule comme dans un film)
On consulte ?

Que faire ?

En parler au médecin pour adapter le dosage du médicament

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
En insérant un commentaire, vous acceptez la possibilité qu'il soit publié et visible par les autres utilisateurs.
Pour un message confidentiel, cliquez sur le lien Nous contacter.