Le « freezing » est un phénomène frustrant et mal compris : il s’agit de la difficulté à initier un mouvement ou, tout à coup et pour un court moment, d’être incapable de continuer à marcher : même si l’on veut avancer, on a l’impression d’être « figé » sur place pendant quelques secondes voire une ou deux minutes.

Certaines personnes éprouvent un tremblement dans les jambes ou font de fréquents petits pas traînants avant de « bloquer ».

Le freezing en marchant (« freezing de la démarche ») se produit normalement chez les personnes qui ont la maladie de Parkinson depuis un certain nombre d’années. Toutes ne développent pas le freezing. Il se produit souvent en combinaison avec d’autres changements dans la marche, comme les pas traînants, les pieds rapprochés.

Dans quelles situations peut se produire le « freezing » ?

  • À l’initiation de la marche, hésitation de départ
  • Lorsque la surface de marche n’est pas plane, et notamment dans les escaliers roulant, quand on rentre ou sort d’un ascenseur
  • En marchant dans des grands espaces ouverts
  • En se déplaçant dans des endroits encombrés, ou dans la foule
  • En approchant d’un obstacle, d’une porte ou d’un siège où s’asseoir
  • En commençant à tourner

Que faire ?

Voici plusieurs trucs qui peuvent vous aider. Sachant que ce qui fonctionne une fois peut ne pas avoir d’effet une autre fois : si l’un ne fonctionne pas, vous pouvez en choisir un autre.

1re étape

  • ARRÊTEZ d’essayer de marcher. Prenez une profonde respiration. Redressez-vous, levez la tête comme si elle était suspendue par un fil et levez les yeux pour fixer votre objectif là où vous voulez aller.

Ensuite, vous pouvez tester une des solutions ci-dessous

  • Visualisez comment vous allez vous déplacer : des pas à la fois GRANDS et LONGS.
  • Accompagnez votre marche en répétant « gauche, droite, gauche, droite » au fur et à mesure que vous avancez le pied gauche puis le pied droit.
  • À chaque pas, déplacez votre poids d’abord d’un côté, puis de l’autre.
  • Rythmez votre marche par de la musique fortement rythmée, ou en chantant, ou en sifflant ou en comptant à haute voix, ou encore en vous tapant sur la cuisse comme pour enclencher la marche.
  • Faites un pas de côté, puis vers l’avant.
  • Levez les bras au-dessus de la tête, prenez une profonde respiration, puis faites un pas.
  • Si vous êtes « bloqué » en tournant, préférez marcher en cercle plus large au lieu de pivoter trop rapidement sur vous-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
En insérant un commentaire, vous acceptez la possibilité qu'il soit publié et visible par les autres utilisateurs.
Pour un message confidentiel, cliquez sur le lien Nous contacter.