La maladie de Parkinson se caractérise par des troubles moteurs qui peuvent affecter les muscles nécessaires à la parole.
La dysarthrie est en effet une difficulté, non pas à trouver les mots ou à les agencer, mais à les articuler et les rendre audibles.

Les caractéristiques de votre dysarthrie ?

  • rythme lent
  • voix très faible
  • voix monocorde: absence de variation de volume
  • vous ouvrez peu la bouche, avalez les consonnes
  • manque d’intonation

  • à l’inverse, parfois accélération du débit, 1 mot pour-avant l’autre, voire bégaiement

Les troubles de la parole ont un impact important sur le quotidien.

Les difficultés que vous pouvez rencontrer à vous exprimer peuvent mettre les autres mal à l’aise et les inciter à parler à votre place.
Il est important de vous exprimer à votre rythme et de garder une bonne image de vous-même.

Que faire quand vous souffrez de dysarthrie?

La meilleure chose à faire est de:

  • surtout continuer à parler et à entraîner les muscles nécessaires à la parole
  • limiter les conversations lorsque vous êtes fatigué.
  • parler lentement et fort
  • faire régulièrement des pause dans votre discours;
  • demander à votre interlocuteur s’il a bien compris;

  • surtout faire appel à un thérapeute spécialisé : orthophoniste ou logopède qui vous prescrira des exercices sur mesure.

Quoi faire pour vous inciter à parler ?

  • Reprendre la partie du message non comprise, éviter de répéter toute la phrase;
  • éviter les environnements bruyants (dont radio et télévision);
  • se faire poser des questions fermées (auxquelles il est possible de répondre par oui ou non).

Que faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
En insérant un commentaire, vous acceptez la possibilité qu'il soit publié et visible par les autres utilisateurs.
Pour un message confidentiel, cliquez sur le lien Nous contacter.