Les problèmes Dopaminergiques déforment l’œil et la vision, même si nous n’en sommes pas toujours conscients :

  • Hypersensibilité des pupilles (qui se désépaississent, signe avant-courreur de la maladie),
  • Vision difficile par faible éclairage,
  • Mouvements mal perçus,
    • Cela peut être plus apparent lorsque vous essayez de regarder des objets se déplaçant rapidement, tels que des voitures.
  • Des difficultés peuvent survenir :
    • lorsque vous commencez à bouger les yeux ou lorsque vous essayez de les déplacer rapidement
    • les yeux ont du mal à se déplacer en douceur sur une ligne ou d’un objet à un autre.
  • Les yeux se ferment automatiquement si luminosité trop forte,
  • Les yeux clignent moins souvent, ce qui peut entraîner des yeux secs et douloureux.
  • Enfin l’apraxie des paupières peut survenir lorsque les muscles qui ouvrent les paupières ne fonctionnent pas correctement. Cela peut entraîner la fermeture involontaire des paupières :
    • le plus souvent pendant la parole,
    • parfois au volant… et là, danger* pour vous, pour les votres, pour les autres.

D’autres troubles différents peuvent être rencontrés, communs à tous, tels les glaucomes et les cataractes.

* reportez-vous à notre article « divers : la conduite »

Que faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
En insérant un commentaire, vous acceptez la possibilité qu'il soit publié et visible par les autres utilisateurs.
Pour un message confidentiel, cliquez sur le lien Nous contacter.