LE GESTE QUI SOULAGE LA CRAMPE.

La crampe est une contraction anormale du muscle, non contrôlé, connue de tous et bien souvent interprétée comme une fatigue musculaire.
Notre médecine occidentale a remarqué plusieurs possibilités quant aux différentes origines :

  • Déshydratation
  • Carence en minéraux
  • Exercice excessif
  • Position assise ou debout
  • Prise de certains médicaments (les diurétiques qui provoquent une diminution des sels minéraux, les statines…).
  • Et j’y rajouterai, sans aucun doute, un désordre structurel.

En croisant le Majeur et l’Annulaire, les crampes disparaissent.

Malheureusement, notre science n’a pas encore toutes les cartes sur cette réaction physiologique.

Cependant en MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise) une solution très simple peut nous soulager.
En croisant le Majeur et l’Annulaire, les crampes disparaissent.

Quelle est son origine ?
En Médecine Traditionnelle Chinoise, les mains et les pieds sont le début ou la fin des méridiens. Six sur chaque main puisqu’ils sont bilatéraux et la même chose pour les pieds. Le Qi y circule. (Qi se traduit par Energie Vitale)
Ces 12 méridiens de bases sont accompagnés de deux Merveilleux Vaisseaux. Le Vaisseau Conception et le Vaisseau Gouverneur. (Il existe huit Merveilleux Vaisseaux)

Les terminaisons digitales qui nous intéressent ici sont ceux des mains et plus particulièrement celles de l’annulaire et du majeur.
L’annulaire réceptionne le Triple Réchauffeur. Le majeur, le Maître Cœur.
Le fait de croiser ces méridiens provoque une réaction énergétique et physiologique. Majeur sur Annulaire.
Quelques détails sur ces deux méridiens pour démontrer leur importance dans notre système.

LE TRIPLE RECHAUFFEUR :

Il n’a pas de forme. C’est un ensemble de fonctions sans substance.
Comme sont nom l’indique, ce méridien se divise en trois parties : le réchauffeur supérieur, le réchauffeur moyen et le réchauffeur inférieur.

Le Supérieur se situe au-dessus du diaphragme et comprend le poumon et le cœur.
Il est comme une brume. Les poumons distribuent les liquides sous forme de fines vapeurs.

Le Moyen se situe entre le diaphragme et le nombril et comprend la rate, l’estomac et peut inclure le foie (pour sa situation). Il est comme le chaudron bouillonnant. C’est la chambre des macérations. C’est le marécage.

L’Inférieur se situe entre le nombril et les organes génitaux et comprend le foie (ici dans sa fonction et son lien avec le Jing du rein), les reins, le gros intestin, l’intestin grêle et la vessie. Il est comme un égout. Il évacue.

Ce méridien agit donc sur la plupart des autres et est très influent. Il régule. Il est aussi la voie du QI originel.
C’est le méridien YIN du Maître Cœur.
L’émotion qui lui est associée est la colère. En plus ou en moins.

LE MAÎTRE CŒUR :

Il sert de tampon entre les émotions et le cœur. Il protège le cœur. Le cœur doit rester inattaquable.
Il est Yin, mais peut avoir une fonction Yang.
C’est de lui que viennent joie et bonheur. Il a une influence sur la poitrine et la vasoconstriction du système cardiovasculaire.
C’est le méridien Yang du triple réchauffeur.
Les émotions qui lui sont associés sont l’impatience ou la précipitation. En plus ou en moins.

Le principe du croisement du majeur sur l’annulaire est facile à faire et son résultat positif dans l’urgence pour supprimer le désagrément de la crampe. Est-il un remède qui soigne ? Non. Il est un principe de régulation temporaire.

Ce principe, venant de la MTC, soulage, mais ne guérit pas la source, lorsqu’il s’agit d’un état chronique.
Si cela est fréquent, je conseille d’en parler sans attendre à son médecin traitant, car c’est peut-être l’alerte d’un autre malaise.
Pour les personnes étant diagnostiquée et dont les crampes sont des symptômes ou effets courant, je recommande vivement ce principe pour se soulager.

Pascal Limoges
Kinésiologue sur les recommandations de Nadine Aubineau

« La kinésiologie est une technique psycho-corporelle qui s’appuie sur la tonicité des muscles pour identifier stress, blocages, et charges émotionnelles non évacuées, » explique Thierry Waymel, kinésiologue et Président de la Fédération Française de Kinésiologie. « Cette discipline permet d’interroger le corps à travers des tests musculaires précis. Ces derniers conduisent ensuite le praticien à identifier la source d’un mal-être ou de tensions (physiques, psychiques, émotionnelles, biochimiques, voire postural), de libérer la charge émotionnelle associée à l’élément stressant, puis de retrouver l’équilibre. »
La kinésiologie ne soigne pas au sens médical : elle n’est donc ni une médecine ni une thérapie. Elle accompagne le client à mieux gérer son stress.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
En insérant un commentaire, vous acceptez la possibilité qu'il soit publié et visible par les autres utilisateurs.
Pour un message confidentiel, cliquez sur le lien Nous contacter.