Les symptoômes du « visage figé » sont l’hypomimie ou amimie et sont à mettre en lien avec la diminution des amplitudes motrices présente chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson a MP. Ainsi, nous avons des difficultés à exprimer un état émotionnel au niveau facial.

Pendant longtemps, les orthophonistes ont travaillé avec des exercices faciaux basés sur des praxies :

Le patient devait répéter des mouvements avec la langue, les lèvres etc… Cependant de nombreuses études ont montré que ce type de remédiation est – bien sûr positif car c’est la marque de la volonté de se prendre en charge – mais surtout qu’il est difficile d’avoir de bons résultats.
Certains professionnels y ont encore recours malgré tout, car il y a quelque chose de parlant et de rassurant dans cette « gymnastique faciale » …mais ce n’est pas la méthode la plus efficace.

Il est certain que vous devez vous faire aider par un orthophoniste, qui est pris en charge financièrement, et saura vous conseiller parmi les options suivantes :

  • La LSVT a fait ses preuves dans beaucoup d’aspects de la Maladie de Parkinson.
    Cette méthode cible particulièrement l’hypophonie et a souvent des résultats plus globaux : elle va agir également sur l’hypomimie et même la dysphagie. Cependant, cette intervention, qui est intensive et suit un protocole très précis, ne peut être envisagé sans la présence d’un thérapeute formé.
    Pour plus d’informations vous reporter à la thérapie « Orthophoniste: la voie (dont la méthode LSVT LOUD) ».
  • Certaines orthophonistes utilisent le logiciel Comemotion et un logiciel qui permet de travailler les émotions en imitation.
  • D’autres orthophonistes proposent des scènes, des répliques avec des mises en situation dans lesquelles le patient doita interpréter différentes émotions.
  • Un autre exercice consiste à donner au patient une phrase avec peu de connotations et celui-ci doit la dire en exprimant différentes émotions (dégoût, peur, joie, tristesse…) et le thérapeute doit deviner tour à tour qu’elles sont les émotions exprimées.
  • On peut en amont détailler les différentes parties du visage qui vont être sollicitées et déterminer comment elles vont intervenir pour chaque émotion pour penser à utiliser l’ensemble du visage.
  • Notre « Orthophoniste conseil » ajoute une approche sensorielle et proprioceptive pour compléter les exercices plus analytiques.
    On a vu que le froid stimulait ; à l’inverse la chaleur va décontracter et peut aider à réduire la rigidité faciale et cervicale. On peut passer une bouillote en graine de lin sur la nuque, la région laryngée et le visage. Il existe également des massages de la face de type « stretching » qui ont un intérêt ou encore la technique du « tchampi » qui permet de prendre conscience du volume des joues.

Hypomimie : absence de mimique caractéristique de la mélancolie, voire de la dépression.

Amimie : réduction de la mobilité du visage alors qu’il n’y a pas de paralysie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
En insérant un commentaire, vous acceptez la possibilité qu'il soit publié et visible par les autres utilisateurs.
Pour un message confidentiel, cliquez sur le lien Nous contacter.