Chant

Le chant améliore certains symptômes de la maladie de Parkinson

De nos jours dans divers domaine la MUSICOTHERAPIE a fait ses preuves.
(De nombreuses études ont été menées)
Le chant fait partie de la Musicothérapie Active.

Référence : En avril 2018, le Magazine Top Sante a publié un article sur des chercheurs de l’Université de l’Iowa, dirigés par le Dr Elizabeth Stegemöller qui démontre que le chant améliore certains symptômes de la maladie de Parkinson.

En effet l’apprentissage et la pratique du chant ont de nombreuses vertus.

Mais j’entends déjà certains d’entre vous dire, qu’il ne sait pas chanter ou faux… Qu’il ne veut pas devenir chanteur… n’osera jamais chanter en public etc. etc.

A cela je réponds : « Chanter fait partit de nous, c’est un mode d’expression à part entière. Outre la volonté légitime de vouloir émettre de beaux sons, pratiquer le chant est une formidable thérapie et pas seulement pour les Parkinsoniens.« 

Et de la même façon qu’il n’est pas nécessaire d’être Usain Bolt pour chausser ses baskets et faire son footing, il n’est pas nécessaire d’être Luciano Pavarotti ou Céline Dion pour profiter des nombreux bienfaits de la pratique du chant !

Pourquoi chanter est si bénéfique ?

En fait, le chant fait appel à toutes les ressources du corps humain : le système respiratoire est utilisé, mais aussi quantité de muscles aux fonctions les plus diverses, ceux du ventre, du dos, du cou, du visage.
C’est d’ailleurs l’une des activités les plus complètes qui soit car elle exige une conscience du corps sur tous ces plans. On parle souvent d’ailleurs d’un entraînement musical et, dans une certaine mesure, un entraînement sportif, car, pour faciliter le travail de tous ces muscles — ouvrir la voie à l’air qui sort du corps et permettre aux poumons de se dilater au maximum —, il faut surveiller sa posture. « La cage thoracique doit être ouverte, les épaules rejetées en arrière et la colonne vertébrale bien droite. ».  Wikipédia

Par Carole Defontaine Escabassière, chanteuse lyrique et professeure de chant

Témoignage

Pour la pratique, plusieurs options :
• Sous la douche
• Dans sa voiture
• En Chorale
• Au Karaoke en soirée
• Seul, régulièrement encadré par un prof

Mon conseil, faites-vous aider de temps en temps par un prof. J’ai rejoint le club des Parkinsoniens il y a 5ans. Le chant est l’activité qui m’a été la plus bénéfique contre les symptômes rencontrés : déprime, fausse routes, extinction de voix, …

Mais Carole a mis un an a m’apprendre à chanter juste. Seul je serais encore en train d’épouvanter les oiseaux …

Emmanuel

La pratique du chant peut vous venir en aide face à certains symptômes de la maladie de Parkinson

Bégaiement – Un mot pour un autre

La maladie de Parkinson se caractérise par des troubles moteurs qui peuvent affecter les muscles nécessaires à la parole. La dysarthrie est en effet une difficulté, non pas à trouver les mots ou à les agencer, mais à les articuler et les rendre audibles. Les caractéristiques de votre dysarthrie ? rythme lent voix très faible […]

1 commentaire

Dépression et maladie de Parkinson

DE QUOI S’AGIT-IL ?

La dépression est une maladie reconnue qui peut toucher tout un chacun. On parle de dépression lorsque plusieurs symptômes s’installent sur une longue période et de façon pratiquement permanente entrainant ainsi une grande souffrance et des répercussions notables sur le quotidien. Mais il est possible de se sentir triste, « déprimé » face aux différents événements de la vie sans que cela soit une dépression.

Difficulté à articuler

Articulation et phonation Il est très fréquent que les malades de Parkinson rencontrent des difficultés d’articulation, parfois très précocement, parmi les tout premiers symptômes. Il s’agit d’un des trois troubles de l’élocution que nous pouvons différencier ainsi :La dyshartrie (difficulté à articuler)La dysphonie (difficulté de la phonation, c’est-à-dire à produire un son par les organes de […]

0 commentaire

Emotivité excessive

Techniquement, la réduction de Dopamine et de Noradrénaline provoque la défaillance des neurotransmetteurs qui perturbent les circuits limbiques, sources de l’émotivité et du plaisir. Cette défaillance provoque chez une majorité de malades deux sensiblités assez pénalisantes : Une émotivité déréglée / super-émotivité : le plus souvent excessive (attention aux films émouvants), parfois un endurcissement apparent […]

0 commentaire

Essoufflement

La maladie de Parkinson se caractérise par des troubles moteurs qui peuvent affecter vos capacités respiratoires. Les causes ? Contractions musculaires touchant aussi le système respiratoire, Repli sur soi, position épaules basses et repliées vers l’avant, Manque souvent d’activité sportive. Le comportement à adopter ? Quelques suggestions : Ouvrir les épaules et ramener les épaules […]

0 commentaire

Fausse route

Il est très fréquent que les malades de Parkinson aient des troubles de la déglutition notamment dus aux écoulements de salive – aussi appelés sialorrhée – difficilement contrôlables. Il s’agit d’un problème grave et à risque auquel il faut faire face. Commençons par expliquer ce qui se passe lorsque s’installe un défaut de coordination du […]

0 commentaire

Hypersalivation

Il est très fréquent que les malades de Parkinson aient des écoulements de salive – aussi appelés sialorrhée – difficilement contrôlables. Environ 8 Parkinsoniens sur 10 rencontrent cette difficulté à un moment ou un autre. Quelle est l’explication de cette gêne très inconfortable ? La salive – entre 1 et 1,5 litre par jour, parfois augmentée […]

0 commentaire

Troubles de l’attention et de la mémoire – Cognitif

Les troubles cognitifs dus à la Maladie de Parkinson apparaissent assez rapidement et touchent une majorité de malades, mais ne sont pas très pénalisants. Ils ne doivent pas être confondus avec d’autres difficultés – psychologiques (apathie & tendance dépressive) ou sociales, ou simplement la fatigue). Il s’agit plutôt de troubles de : l’attention la capacité […]

Visage figé

Il est très fréquent que les malades de Parkinson aient des troubles de l’expression du visage. Cela peut s’appeler hypomimie ou amimie.Hypomimie : absence de mimique caractéristique de la mélancolie, voire de la dépression.Amimie : réduction de la mobilité du visage alors qu’il n’y a pas de paralysie.L’hypomimie et l’amimie sont à mettre en lien avec la diminution […]

0 commentaire

Voix basse, sans intonation – hypophonie

Articulation et phonation Il est très fréquent que les malades de Parkinson rencontrent des difficultés d’articulation, parfois très précocement, parmi les tout premiers symptômes. Il s’agit d’un des trois troubles de l’élocution que nous pouvons différencier ainsi :La dyshartrie (difficulté à articuler)La dysphonie (difficulté de la phonation, c’est-à-dire à produire un son par les organes de […]

0 commentaire