L’akinésie, avec les tremblements et l’hypertonie musculaire (rigidité) fait partie des principaux symptômes de la maladie de Parkinson.
L’akinésie est une lenteur d’initiation des mouvements et de la coordination des mouvements avec une tendance à l’immobilité.

Elle interfère avec toutes les activités de la vie courante :

  • la marche est ralentie, elle s’effectue à petits pas, les bras ne se balancent plus naturellement, le dos se voute ;
  • la personne éprouve des difficultés à se lever d’une chaise ou à se retourner dans son lit ;
  • les paupières clignent moins souvent : le visage est figé, pauvre en mimiques ;
  • la voix est monocorde et affaiblie ;
  • la personne a des difficultés dans les mouvements fins comme le boutonnage des vêtements, l’ouverture d’un bocal ;
  • l’écriture est plus lente, les caractères sont plus serrés et petits : micrographie.

La principale caractéristique de l’akinésie parkinsonienne est son importante variabilité qui peut déconcerter le malade et ses proches. L’akinésie sera variable en fonction de :

  • l’état émotionnel ;
  • la concentration ;
  • la présence de lumière ou de bruit ;
  • la douleur occasionnée.

Elle peut se présenter aussi bien au cours d’une même journée qu’à beaucoup plus long terme.

Que faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
En insérant un commentaire, vous acceptez la possibilité qu'il soit publié et visible par les autres utilisateurs.
Pour un message confidentiel, cliquez sur le lien Nous contacter.