De nombreux acteurs se mettent en place pour tenter de soulager les symptômes de la maladie de parkinson au quotidien. Cette pathologie causant des douleurs multiples demande également une prise en charge multiple, afin de garantir au patient un meilleur équilibre dans son quotidien. L’ostéopathie est l’une des clés pour donner au patient plus de mobilité et de sérénité, et diminuer la progression des symptômes de la pathologie.

Définition de l’ostéopathie

L’ostéopathie est une médecine holistique visant à établir des liens entre les dérangements mécaniques existants dans un système et l’apparition de manifestations pathologiques. Elle amène, à travers une connaissance de l’anatomie, et de la physiologie, a un rééquilibrage de ces systèmes, afin que le corps lui-même puisse s’auto-réguler.

L’ostéopathie présente le mouvement comme la première manifestation de la vie.
L’ostéopathie étant une thérapie manuelle prenant en charge les dysfonctions des tissus vivants, elle peut participer à la prise en charge de la maladie de Parkinson, en prenant en compte leurs douleurs, ainsi que leurs contre-indications.

L’ostéopathie ne permet pas de soigner la maladie, mais améliorera le quotidien des patients, en soulageant différents symptômes.
Le praticien travaillera avec plusieurs types de techniques, musculaires, tissulaires, crâniennes, viscérales et parfois même articulaires.

Nos Conseils

En partenariat avec un traitement médicamenteux adapté à sa pathologie, la prise en charge ostéopathique visera à améliorer le quotidien des patients dans leur quotidien. Toutes les sphères de tensions et de douleurs peuvent être investiguées, et permettre de ralentir le développement des symptômes et de la pénibilité de la maladie de Parkinson.

Il est cependant important de maintenir une activité physique et intellectuelle, afin de garder une bonne coordination de mouvement, des capacités motrices et cognitives.

Angela ROS Ostéopathe DO

Action de l’ostéopathie sur ces symptômes

Pour chaque type de symptômes un travail peut être effectué en ostéopathie.
Le praticien travaillera différemment pour chaque patient, en s’adaptant à ses plaintes, ses ressentis et son appréhension de sa pathologie au quotidien. Il ne s’agit pas d’un traitement général, mais bien d’une prise en charge personnelle qui pourra dépendre également du stade de développement de la maladie.

Cliquez sur les titres pour lire les articles en détail.

Dépression et maladie de Parkinson

DE QUOI S’AGIT-IL ?

La dépression est une maladie reconnue qui peut toucher tout un chacun. On parle de dépression lorsque plusieurs symptômes s’installent sur une longue période et de façon pratiquement permanente entrainant ainsi une grande souffrance et des répercussions notables sur le quotidien. Mais il est possible de se sentir triste, « déprimé » face aux différents événements de la vie sans que cela soit une dépression.

0 commentaire

Difficulté à articuler

Articulation et phonation Il est très fréquent que les malades de Parkinson rencontrent des difficultés d’articulation, parfois très précocement, parmi les tout premiers symptômes. Il s’agit d’un des trois troubles de l’élocution que nous pouvons différencier ainsi :La dyshartrie (difficulté à articuler)La dysphonie (difficulté de la phonation, c’est-à-dire à produire un son par les organes de […]

0 commentaire

Douleurs neuropathiques

Elles sont de Deux types : dues au système nerveux central elles peuvent être caractérisées par des « coups de couteau », des démangeaisons, brûlures ou serrement. douleurs lombaires : le cou peut être raide (névralgies) et la colonne vertébrale perd de sa souplesse et provoque des douleurs aux pieds / jambes, des engourdissements et […]

0 commentaire

Ecriture en « pattes de mouche » – Micrographie

Micrographie Il est très fréquent que les malades de Parkinson rencontrent des difficultés d’écriture, parfois très précocement, parmi les tout premiers symptômes.La main qui écrit sur une feuille rencontre une difficulté de souplesse et d’amplitude dans son mouvement, un peu comme pour la marche. Les lettres sont de plus en plus petites, mal formées jusqu’à […]

0 commentaire

Emotivité excessive

Techniquement, la réduction de Dopamine et de Noradrénaline provoque la défaillance des neurotransmetteurs qui perturbent les circuits limbiques, sources de l’émotivité et du plaisir. Cette défaillance provoque chez une majorité de malades deux sensiblités assez pénalisantes : Une émotivité déréglée / super-émotivité : le plus souvent excessive (attention aux films émouvants), parfois un endurcissement apparent […]

0 commentaire

Fatigue excessive

Des symptômes non moteurs sont parfois présents avant les symptômes moteurs et le diagnostic de la maladie de Parkinson. La fatigue en fait partie et peut avoir plusieurs causes : Souvent un état dépressif, triste, pessimiste, nerveux, anormalement préoccupé, se disant «  incompris », «  non soutenu »… La lassitude devant la maladie, L’anxiété, De fréquents troubles du […]

0 commentaire

Lenteur des mouvements – Akinésie

L’akinésie, avec les tremblements et l’hypertonie musculaire (rigidité) fait partie des principaux symptômes de la maladie de Parkinson.L’akinésie est une lenteur d’initiation des mouvements et de la coordination des mouvements avec une tendance à l’immobilité. Elle interfère avec toutes les activités de la vie courante : la marche est ralentie, elle s’effectue à petits pas, […]

0 commentaire

Mouvements involontaires – Dyskinésie

La Dyskinésie, ce sont des mouvements anormaux et involontaires dus à l’utilisation de la DOPA qui est distribuée anarchiquement par des neurones Dopaminergiques malades. Il ne s’agit donc pas de symptômes de la maladie de Parkinson à proprement parler. La plupart des parkinsoniens développent ce type de réactions après plusieurs années de traitement. Les dyskinésies […]

0 commentaire

Odorat : altération ou perte de la sensation

Un Français sur 5 de plus de 65 ans a des troubles de l’odorat (hyposmie) ou une perte de l’odorat (anosmie). Mais heureusement seulement 1/100 d’entre eux aura Parkinson. Il est très fréquent que les malades de Parkinson perdent l’odorat : Parfois plusieurs années avant les autres symptômes Souvent même avant que la maladie soit […]

0 commentaire

Problèmes de sommeil

Un sommeil régulièrement perturbé est un vrai sujet. Il peut avoir plusieurs conséquences : La nuit : Insomnie Rêves anormaux Sommeil agité Dans la journée : Somnolence progressive Endormissements profonds / immédiats et incontrôlables Il peut être utile de consulter et de pratiquer un examen de votre sommeil pour essayer de réduire la fatigue. Cet examen […]

0 commentaire

Rigidité musculaire – Hypertonie & Dystonie

La rigidité des mouvements ou hypertonie Il s’agit d’une tension excessive des muscles. Elle provoque une sensation de raideur qui peut être douloureuse. Elle peut toucher tous les muscles du corps. Cependant, elle prédomine le long de la colonne vertébrale, ce qui génère une posture penchée vers l’avant. La dystonie dite des membres supérieurs C’est […]

0 commentaire

Tremblements

Le tremblement de repos Très souvent asymétrique, il apparaît lorsque la personne a les muscles complètement relâchés, et il disparaît lors du mouvement. De fréquence 4 à 6 par seconde, il affecte surtout les bras ou les mains plutôt que les jambes. Il provoque des mouvements de la main comparables à l’émiettement du pain ou […]

0 commentaire

Troubles digestifs – Constipation

Le système digestif est NOTRE PREMIER CERVEAU. Un dysfonctionnement des milliards de neurones qui le tapissent aura une répercussion sur tout l’organisme. Il faut donc : ETRE à l’ECOUTE de notre corps, BIEN LE TRAITER avec une nourriture saine BIEN LE SOIGNER si le mal se déclare, y compris dans notre cerveau central par Parkinson […]

0 commentaire

Troubles du tonus musculaire – Crispation – Dystonie

Trouble/torsion musculaire du cou, visage, main, pied, colonne Que faire ? La prise de médicaments dopaminergiques ramène le plus souvent les structures dopaminergiques atteintes à un seuil de tolérance à la douleur normal. KINESITHERAPIE KINE LSVT BIG® OSTEOPATHE QI QONG – Embrasser l’arbre QI QONG – La marche du rein SOPHROLOGIE SPORT

0 commentaire

Visage figé

Il est très fréquent que les malades de Parkinson aient des troubles de l’expression du visage. Cela peut s’appeler hypomimie ou amimie.Hypomimie : absence de mimique caractéristique de la mélancolie, voire de la dépression.Amimie : réduction de la mobilité du visage alors qu’il n’y a pas de paralysie.L’hypomimie et l’amimie sont à mettre en lien avec la diminution […]

0 commentaire

Voix basse, sans intonation – hypophonie

Articulation et phonation Il est très fréquent que les malades de Parkinson rencontrent des difficultés d’articulation, parfois très précocement, parmi les tout premiers symptômes. Il s’agit d’un des trois troubles de l’élocution que nous pouvons différencier ainsi :La dyshartrie (difficulté à articuler)La dysphonie (difficulté de la phonation, c’est-à-dire à produire un son par les organes de […]

0 commentaire

QUELQUES EXEMPLES

• voix articulation, visage figé
En complément d’un travail avec un orthophoniste, l’ostéopathe viendra travailler et libérer les muscles du plancher buccal, la langue, ainsi que la mâchoire améliorant ainsi l’articulation et favorisant une relaxation des muscles du visage.

• Douleurs, écriture, dyskinésie
Beaucoup de patients se plaignent de douleurs musculosquelettiques, des cervicales, du dos, de perte musculaire, de pertes de contrôle neurologiques au niveau des extrémités… Etc.
En rééquilibrant le rachis, et en libérant les racines nerveuses périphériques, l’ostéopathie va permettre au patient de diminuer ses douleurs quotidiennes. Cela permet de soulager la rigidité du corps, notamment en relâchant les tensions du système musculaire. Le praticien utilisera des techniques dites « d’énergie musculaire » qui se basent sur la contraction et le relâchement des muscles.

Trouble de l’équilibre, Dépression, émotivité, fatigue, insomnie, Sommeil, rêves anormaux, et psychologie.
Les techniques employées par l’ostéopathe dans sa prise en charge passeront également par les techniques crâniennes. Le praticien viendra travailler les membranes du crâne, ainsi que sur le système artérioveineux, pour améliorer la perfusion des muscles, ainsi que du cerveau. Cela permet de soulager les tensions de cette zone.
Les techniques crâniennes pratiquées en ostéopathie sont aussi efficaces sur les problèmes de sommeil, d’anxiété, sur les sautes d’humeurs ainsi que sur la gestion du stress. Le travail crânien peut également avoir une incidence sur les vertiges, et pertes d’équilibres dues à ces tensions. C’est pourquoi, dans le cadre de la maladie de Parkinson, cette prise en charge est tout à fait adaptée.

De même, en travaillant au niveau crânien et au niveau nerveux, l’ostéopathe pourra venir améliorer les sensations de mal-être psychologique qui peut être induit par l’environnement de la pathologie. La peur, les émotions cumulées au quotidien et le regard de l’autre peuvent avoir de lourdes conséquences sur le plan des tensions, accentuant encore plus les douleurs déjà ressenties.

Constipation
La maladie de parkinson ralentissant également la motricité digestive, ce qui cause notamment des constipations et douleurs abdominales, le praticien viendra travailler à la rééquilibration et au soulagement de ces troubles via des techniques viscérales, directement au niveau organique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
En insérant un commentaire, vous acceptez la possibilité qu'il soit publié et visible par les autres utilisateurs.
Pour un message confidentiel, cliquez sur le lien Nous contacter.