L’arrivée d’une maladie de Parkinson dans une histoire de vie engendre bien souvent certains retentissements psychologiques, et ce tant pour le patient que pour les proches qui l’entourent et l’accompagnent. L’annonce du diagnostic est souvent identifiée comme une première difficulté à surmonter pour certains et ce pour différentes raisons (errance diagnostique, consultation d’annonce jugée trop rapide, absence d’examens complémentaires, choc de l’annonce, manque d’informations, relation thérapeutique défavorable,…).

Mais des problématiques peuvent apparaitre à d’autres temps de la maladie et ce en raison des symptômes ou difficultés auxquels il faut faire face (évolution d’un symptôme, réduction d’activités, regard des autres, crainte de l’avenir,…) mais aussi selon la manière dont la maladie va entrer en résonnance avec l’histoire de la personne. Ainsi, les difficultés rencontrées peuvent retentir à différents niveaux comme sur la vie familiale, sociale ou encore professionnelle et ce de manières diverses.

En savoir plus sur les symptômes liés à la psychologie

Confusion

Des troubles mentaux peuvent apparaître chez des patients âgés avec la maladie de Parkinson depuis plusieurs années, induits par les médicaments dopaminergiques. Ils se présentent sous forme de confusions et d’hallucinations d’abord dans les rêves que le patient vit avec agitation. La confusion dans le temps et dans l’espace demande une attention particulière de la […]

0 commentaire

Dépression et maladie de Parkinson

DE QUOI S’AGIT-IL ?

La dépression est une maladie reconnue qui peut toucher tout un chacun. On parle de dépression lorsque plusieurs symptômes s’installent sur une longue période et de façon pratiquement permanente entrainant ainsi une grande souffrance et des répercussions notables sur le quotidien. Mais il est possible de se sentir triste, « déprimé » face aux différents événements de la vie sans que cela soit une dépression.

0 commentaire

Emotivité excessive

Techniquement, la réduction de Dopamine et de Noradrénaline provoque la défaillance des neurotransmetteurs qui perturbent les circuits limbiques, sources de l’émotivité et du plaisir. Cette défaillance provoque chez une majorité de malades deux sensiblités assez pénalisantes : Une émotivité déréglée / super-émotivité : le plus souvent excessive (attention aux films émouvants), parfois un endurcissement apparent […]

0 commentaire

Fatigue excessive

Des symptômes non moteurs sont parfois présents avant les symptômes moteurs et le diagnostic de la maladie de Parkinson. La fatigue en fait partie et peut avoir plusieurs causes : Souvent un état dépressif, triste, pessimiste, nerveux, anormalement préoccupé, se disant «  incompris », «  non soutenu »… La lassitude devant la maladie, L’anxiété, De fréquents troubles du […]

0 commentaire

Gérer la complexité

Le ressenti populaire de la maladie de Parkinson et la peur du regard des autres impactent la vie psychique du malade et des accompagnants, et la vie professionnelle du malade, débouchant souvent sur l’isolement social. Le malade parkinsonien souffre de 21 symptômes en moyenne sur les 40 que nous avons recensés. Les symptômes caractéristiques sont […]

0 commentaire

Hallucinations / Illusions d’optique

Les Hallucinations visuelles sont des images qui s’imposent à l’esprit sans aucun rapport apparent avec le contexte. Les illusions d’optique sont des manifestations visuelles éphémères. La moitié d’entre nous, malades de Parkinson, sommes familiers de l’une et/ou de l’autre pour l’avoir vécu au cours de la maladie.Sans doute dues à la maladie et incontestablement aux […]

0 commentaire

Stress et anxiété

Le stress est une réaction éprouvée face à un danger, à une menace face à laquelle l’individu doit s’adapter. Il s’agit donc d’une réaction normale et utile qui peut s’accompagner de manifestations physiques désagréables telles que des maux de ventre, palpitations, difficultés respiratoires, tensions musculaires, rougissements, transpiration,…

0 commentaire

Troubles de l’attention et de la mémoire – Cognitif

Les troubles cognitifs dus à la Maladie de Parkinson apparaissent assez rapidement et touchent une majorité de malades, mais ne sont pas très pénalisants. Ils ne doivent pas être confondus avec d’autres difficultés – psychologiques (apathie & tendance dépressive) ou sociales, ou simplement la fatigue). Il s’agit plutôt de troubles de : l’attention la capacité […]

0 commentaire

Troubles du comportement

Les troubles du comportement reconnus dans la maladie de Parkinson, sont apparemment liés aux agonistes dopaminergiques, médicaments antiparkinsoniens. Ils peuvent être : Le développement de la créativité. « Certains patients se mettent à peindre ou à écrire alors qu’ils ne l’avaient jamais fait auparavant » ; L’hyperactivité. « Les patients bricolent ou font le ménage pendant des heures » ; […]

0 commentaire

Troubles sexuels

La sexualité est partie intime de chacun d’entre nous. Elle se compose de sentiments / émotions … des facteurs non-moteurs, et d’actes exprimés en fonction de chacun … des facteurs moteurs. Les symptômes non-moteurs et les symptômes moteurs de la maladie de Parkinson perturbent cette expression affective et physique.Ils touchent l’homme comme la femme dans […]

0 commentaire

Visage figé

Il est très fréquent que les malades de Parkinson aient des troubles de l’expression du visage. Cela peut s’appeler hypomimie ou amimie.Hypomimie : absence de mimique caractéristique de la mélancolie, voire de la dépression.Amimie : réduction de la mobilité du visage alors qu’il n’y a pas de paralysie.L’hypomimie et l’amimie sont à mettre en lien avec la diminution […]

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
En insérant un commentaire, vous acceptez la possibilité qu'il soit publié et visible par les autres utilisateurs.
Pour un message confidentiel, cliquez sur le lien Nous contacter.