Le Rock Steady Boxing

La « boxe-thérapie », plus particulièrement à l’usage des  parkinsoniens, est née aux États Unis, à  Indianapolis vers 2006

Au départ, une histoire de persévérance et d’amitié.

Quand Scott Newman, 47 ans, avocat à Indianapolis, apprend qu’il est atteint de la maladie de Parkinson, c’est le drame. Il n’accepte pas son état et peu à peu sombre dans la déprime la plus totale. Son meilleur ami, Vince Perez, ancien champion de boxe, assiste à cette insupportable et inexorable dégradation.
D’abord impuissant, il décide ensuite très vite de réagir, déterminé à sauver son ami. Mais comment ? La boxe est le seul domaine qu’il connaisse vraiment. Qu’à cela ne tienne ! Avec énormément de persuasion et de patience, Vince parvient à convaincre Scott à s’entraîner avec lui.
Un gigantesque défi. Il lui répète sans cesse : « n’arrête pas, continue, c’est la maladie que tu combat ». Au fil des mois, Scott reprend courage et six mois après, les résultats étaient là ! Moins de tremblements. Plus de mobilité. Plus de précision dans les gestes. Une démarche plus dynamique. Bref, le retour de la confiance en soi.
Les médias, journaux, chaines de télévision… s’emparent de cette histoire.

Les neurologues sont d’accord.

Les exercices musculaires permettent de retrouver la mobilité et de ralentir la progression de la maladie de Parkinson. Les exercices obligeraient les cellules nerveuses encore actives à augmenter leur efficacité et, donc, à augmenter la mobilité des patients. Le Dr Chan de l’Université d’Alberta, travaille pour déterminer jusqu’à quel point on peut stimuler ces cellules avec des séances d’entraînement de plus en plus intenses… »  (Source)
« Les neurologues sont d’accord » puisqu’il faut un certificat médical pour bénéficier de l’entraînement du Rock Steady Boxing (RSB) adapté aux parkinsoniens.
L’université d’Indianapolis a mené récemment une étude comparative de diverses activités sportives (dont la boxe du RSB qui s’est révélée très bénéfique) sur l’évolution de la maladie de Parkinson. C’est d’ailleurs par une annonce recherchant des volontaires que ce malade a connu le club et en est satisfait, physiquement et moralement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
En insérant un commentaire, vous acceptez la possibilité qu'il soit publié et visible par les autres utilisateurs.
Pour un message confidentiel, cliquez sur le lien Nous contacter.