Les troubles de la thermorégulation touchent les personnes âgées et certains malades de Parkinson, jeunes et moins jeunes. Il s’agit plus d’une sensation qu’un véritable changement de température du corps ; l’impression pouvant être de passer du chaud au froid alors que la température du corps ne bouge pas.

La maladie de Parkinson perturbe le fonctionnement de l’hypothalamus et du système nerveux autonome, dégradant l’appréciation de la température extérieure et provoquant des problèmes de sudation – hyper où réduction de la sudation.

Le confort est parfois obtenu par l’adaptation des médicaments.

Que faire ?

Parlez-en à votre médecin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
En insérant un commentaire, vous acceptez la possibilité qu'il soit publié et visible par les autres utilisateurs.
Pour un message confidentiel, cliquez sur le lien Nous contacter.