Nos habitudes alimentaires pourraient agir sur la progression de la maladie de parkinson.
D’après l’étude québécoise citée en annexe, que l’Association « PARKINSON Québec » nous a autorisé à vous présenter, certains comportements alimentaires pourraient éventuellement, conjugués à d’autres facteurs (notamment l’activité physique ), diminuer la progression de la maladie de parkinson.

Les légumes frais faisant partie des premiers aliments qui pourraient éventuellement ( suivant l’étude du Québec) ralentir la progression de la maladie, voici 2 recettes avec des légumes frais de saison, à un prix abordable et de meilleures qualités gustatives, présentées par Gérard.

Tomates à la plancha

C’est le début de la saison choisissez de grosses tomates .

Couper des tranches de 1,5cm disposez les sur un plat et saler poivrer puis ajouter un filet d’huile d’olives !

Mettre votre plancha en chauffe 250 degrés.
Disposer les tranches de tomates sur votre plancha bien chaude 3 minutes de chaque côté.

Servir bien chaud avec persil et basilic hachés et une très bonne huile d’olive et un filet de jus de citron. 
Rectifier l’assaisonnement !
Une bien bonne recette facile et économique!
Bien entendu des tomates de pleine terre!

Pointes d'asperges poêlées

Faites chauffer du beurre et de l’huile dans une poêle
Une fois bien chaude ajouter des pointes d’asperges, saler poivrer et laisser cuire 12 mn en les retournant délicatement..
Une garniture simple et très apprécié avec un grenadin de veau à la crème de champignons.

Encore une idée de chemin de traverse ! Il n’y a pas que l’eau pour cuisiner les asperges !!!

Bienfait des tomates et des asperges

Ces deux légumes sont riches en fibres et en eau ( pour lutter contre la constipation, un des troubles secondaires de la maladie de parkinson ).
La tomate est riche en vitamine C et en lycopène puissant antioxydant dont la biodisponibilité est augmentée par 3 ou 4 avec la tomate cuite.
L’asperge a une excellente source en vitamine B9 et K et favorise le drainage et l’élimination rénale.

Autres aliments à privilégier

  • Des légumes frais
  • Des fruits frais
  • Des noix
  • De l’huile d’olive
  • Du poisson
  • De l’huile de coco
  • Des légumineuses
  • Du thé vert
  • Des herbes fraîches
  • Des yaourts

Et surtout prenez le temps de lire l’étude ci-dessous, ou d’écouter la conférence

Chantal diététicienne et parkinsonienne

 

Conférence de Laurie K Mischley, naturopathe (en anglais cliquez ci-dessus)

  • comment certaines personnes arrivent à ralentir la progression de la maladie de Parkinson
  • comment, vous pouvez, vous aussi, agir sur l’apparition de vos symptômes. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
En insérant un commentaire, vous acceptez la possibilité qu'il soit publié et visible par les autres utilisateurs.
Pour un message confidentiel, cliquez sur le lien Nous contacter.