La nutrition pour lutter contre Parkinson

Nos habitudes alimentaires alimentaires pourraient agir sur la progression de la maladie de parkinson.
D’après l’étude québécoise citée en annexe, que l’Association « PARKINSON Québec » nous a autorisé à vous présenter, certains comportements alimentaires pourraient éventuellement, conjugués à d’autres facteurs (notamment l’activité physique ), diminuer la progression de la maladie de parkinson.

Pour cela il vaut mieux consommer :

  • Des légumes frais
  • Des fruits frais
  • Des noix
  • De l’huile d’olive
  • Du poisson
  • De l’huile de coco
  • Des légumineuses
  • Du thé vert
  • Des herbes fraîches
  • Des yaourts

Il est recommandé d’acheter des aliments bio, de cuisiner ses repas et les partager,
éviter les colorants , les produits artificiels, les édulcorants.

Nous vous proposons des menus équilibrés pour une journée

Matin
Thé vert
Pain aux céréales
Beurre
Orange pressée

Midi
Lentilles vinaigrette
Filet de poisson
Courgettes et riz basmati
Fromage de brebis
Fraises

Soir
Soupe de lentilles
Cuisse de poulet
Endives braisées
Yaourt nature
Poire

Chantal diététicienne et parkinsonienne

Conférence de Laurie K Mischley, naturopathe (en anglais cliquez ci-dessus)

  • comment certaines personnes arrivent à ralentir la progression de la maladie de Parkinson
  • comment, vous pouvez, vous aussi, agir sur l’apparition de vos symptômes. »